Vous est-il déjà arrivé d’avoir la sensation de vous auto-saboter ? De ne pas avancer ? D’être bloqué à un niveau sans savoir pourquoi ? Voici 4 clés pour en finir définitivement avec la peur du succès.

 

 

Déterminez votre notion du succès

La première étape pour avancer sur vos objectifs est de déterminer votre propre notion du succès.

Cette définition est propre à chacun. Pour certains ça sera gagner un million d’euros. Pour d’autre ça sera de s’épanouir dans une relation de couple magique. Certains encore auront pour objectif de développer au maximum leur cercle social.

Ayez conscience de vos peurs

Les blocages viennent souvent des peurs inconscientes. De ces craintes qui restent anonymes, dans l’ombre.

Pour les identifier, sachez vous poser les bonnes questions.

  • Est-ce que vous avez peur de la compétition et de ce que cela implique ?
  • Est-ce que ce sont les sacrifices que vous aurez à faire pour réussir ?
  • Est-ce que l’échec vous effraie ?

Une fois que vous connaîtrez clairement vos peurs, vous serez un peu plus près de la victoire.

Ayez conscience des enjeux

Beaucoup de personnes ont tendance à se focaliser sur l’aspect négatif des choses en général. Sur le sujet de cet article, ça serait les peurs que nous avons identifiées au point 2.

Pourtant on oublie souvent de voir ce qu’on peut gagner. Imaginez que votre stratégie fonctionne et que vous doubliez réellement vos revenus ? Quelle(s) sensation(s) vous allez ressentir ? Quel plaisir va vous envahir ? Imaginez la fierté dans le regard de vos proches.

Tout ces éléments se rapportent à la puissante technique de la visualisation.

Construisez votre plan à long terme

Il est facile de se laisser submerger devant l’immensité de la tâche qu’on s’est fixée, surtout si vous êtes ambitieux. Pour reprendre l’exemple de l’argent qui parle à nombre d’entre vous, atteindre la somme d’un million peut paraître surréaliste.

Pourtant si vous la découpez en sous-tâches, elle deviendra tout de suite plus réalisable et donc plus concrète. Voyez d’abord pour mettre 15% de vos revenus de côté. Puis trouver une source de revenus alternative. Ensuite multiplier vos revenus… etc.