La peur paralyse. Peu importe son origine. La peur de perdre. La peur d’échouer. La peur du ridicule. Voyons comment ce frein peut devenir un moteur. Comment ce qui est une faiblesse peut devenir une force.

 

Déterminez la nécessité de vos objectifs

La peur est un sentiment présent tout au long de notre vie. Et si nous la laissons faire, la peur peut nous garder enfermés dans la prison confortable et prévisible, qui nous empêche d’atteindre notre véritable potentiel.

Posez-vous cette question : qu’est-ce que cela impliquerait si je ne parvenais pas à maîtriser cette peur ? Quelles conséquences pour mon futur et celui de mes proches ?

Prenez conscience de vos excuses

Les excuses sont un moyen de se sentir en sécurité. « Je ne peux pas faire ça, je n’ai pas assez de temps, j’ai une famille… ». C’est facile de se cacher derrière. C’est confortable…

Ça nous évite de faire face à des situations désagréables qui nous sortent justement de notre zone de confort.

En prenant conscience du penchant de votre cerveau à utiliser des excuses pour que vous ne soyez pas tenu pour responsable, vous serez plus à même de les écarter.

Changez votre état d’esprit

Ne voyez pas vos capacités comme étant limitées et finies, mais bien comme étant des muscles que vous pouvez travailler et faire croître.

Continuez d’apprendre sans cesse. De vous former dans des domaines que vous ne maîtrisez pas. Améliorez aussi les compétences que vous avez déjà.

Si vous êtes devant un challenge, essayez encore. Adoptez une nouvelle stratégie. Continuez de chercher une solution. Trouvez.

Utilisez vos échecs

Chaque expérience, chaque chute vous apporte une partie de la solution et vous donne plus de force. Ne voyez pas l’échec, voyez le cadeau qu’il y a derrière. Prenez conscience qu’échouer fait partie de la réussite.

Il n’y a pas d’échec mais seulement des résultats.

– Tony Robbins

✅ Téléchargez le résumé au format PDF 👉 https://rogerlannoy.com/video/?optin=peurmoteur